En rangs serrés - Le 11 août 2019 - 09:32

Finalement, la grande dispersion promise n’a pas eu lieu. Tous les solitaires ont joué la carte du gain sur la route et bien leur en a pris. Les quelques audacieux qui ont tenté un bord de recadrage l’ont payé. 

 

Les bonnes résolutions ne sont pas toujours suivies d’effets. Justine Mettraux (TeamWork) se promettait d’être plus incisive, de tenter des décalages, ce qu’elle a essayé de faire en fin de soirée. Mais le vent n’a pas faibli sur zone et la navigatrice a payé la note de son bord de recadrage en glissant à la dernière place du classement provisoire en début de nuit. A l’inverse, les tenants d’une route au plus près de la ligne directe Gijón – Fastnet ont été récompensés à l’instar de Loïs Berrehar (Bretagne CMB Performance) ou Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019). Tout le monde navigue au bon plein, groupé en route directe vers le Fastnet. Les écarts latéraux sont faibles, moins de dix milles entre les deux coureurs les plus extrêmes Pierre Leboucher (Guyot Environnement) à l’ouest et Cécile Laguette (Eclisse) à l’est. Dans cette course de vitesse, il va falloir être constant en attendant que s’ouvrent de nouvelles opportunités.